1. <track id="uxanq"></track>

    ? La Beauté est dans l'?il de celui qui regarde ?







    Des livres ont été écrits, des statues sculptées et des portraits peints. Mais quelle est cette fascinante et insaisissable qualité qui a inspiré tant d’artistes, d’écrivains et de poètes tel que Charles Baudelaire et son Hymne à la Beauté.

    Pour les anciens grecs et romains la beauté était la symétrie et l’exactitude.

    Aristote croyait qu’il n’y avait pas de beauté absolue mais qu’elle était basée sur la perception.

    Les grecs percevaient la beauté comme interchangeable avec l’excellence, la perfection et la satisfaction.

    La beauté a influencé la vie des femmes et des hommes et les cosmétiques ont été utilisés dans l’art d’embellir les femmes et les hommes pendant des siècles.


    En tant qu’agence spécialisée en parfum, cosmétiques, soins de beauté et produits de luxe, nous pouvons fournir des solutions de traductions effectuées par des experts en beauté, parfums, maquillage et soin de la peau.

    Des experts qui reproduiront exactement votre concept dans les mots d’une autre langue sans rien perdre dans la traduction. Qui captureront l’essence même de votre marque et de son image


    Certaines parmi les plus anciennes évidences d’équipements relatifs à la beauté moderne ont été trouvées dans les ruines de Babylone, incluant des outils tels que pinces à épiler, brosses à sourcils et cure-dents.  Les hommes aussi bien que les femmes de Babylone se frisaient les cheveux et se maquillaient les yeux avec de l’ombre à paupières, de l’eyeliner et du mascara pour cils et sourcils. Ils peignaient souvent leurs visages avec du blanc de céruse et utilisaient du henné pour colorer leurs ongles.

    Les égyptiens furent les premiers à fabriquer des produits de beauté sur une grande échelle et les préparations qu’ils utilisaient sont étonnamment similaires à celles d’aujourd’hui.

    Les femmes égyptiennes soulignaient leurs yeux avec du kh?l en poudre et leurs paupières étaient ombrées avec de la poudre turquoise de vert de gris et de minerai de plomb. Le kh?l utilisé comme eyeliner n’était que légèrement plus lourd que le maquillage pour les yeux d’aujourd’hui. Les lèvres et les joues étaient teintées avec de l’argile rouge écrasée alors que le henné était utilisé sur les pieds et les orteils.

    Les hommes aussi bien que les femmes égyptiennes utilisaient du maquillage, le rouge à lèvre et les pommades étaient considérés comme essentiels et le henné était employé pour donner aux ongles une teinte rouge. Les femmes soulignaient les veines de leurs tempes et de leurs seins avec de la couleur bleue et enduisaient leurs bouts de seins d’or liquide.

    L’ombre à paupières était importante pour les deux sexes; elle était généralement verte et appliquée sur la paupière et le dessous de l’?il. Mascara pour cils et sourcils consistant en carbone, oxyde noir et autres substances (souvent toxiques), étaient également employés pour donner aux utilisateurs cet aspect sombre et peint si associé à la culture.

    Pendant la Restauration Fran?aise, au 18ème siècle, le rouge à joues et le rouge à lèvres faisaient rage, et suggéraient un esprit sain et de bonne compagnie. Mais dans l’ère victorienne, le maquillage fut désapprouvé et considéré comme un signe de caractère

    Lorsque le maquillage fut à nouveau accepté à la fin du 19ème siècle, ce fut avec des tons naturels de telle sorte que l’aspect de bonne santé et de joues roses put être atteint sans rien céder à la décadence morale du maquillage voyant, toujours considéré comme un péché.

    Le visage victorien fut à la mode jusqu’à l’arrivée du massif marketing de maquillage dans les années 20. Les femmes américaines obtinrent le vote et la nouvelle femme libérée montra à quel point elle était libre en exposant son droit à s’exprimer – le rouge à lèvres devint pratiquement une nécessité sociale.

    A partir des années 30 et pendant les années 50, de nombreuses vedettes de cinéma, définirent la mode, depuis le visage baby-doll de Mary Pickford jusqu’aux yeux de chat d’Audray Hepburn dessinés par son eye-liner.

    Les années 60 apportèrent un nouveau style de maquillage, depuis les lèvres blanches et l’eye-liner de style égyptien jusqu’aux images fantaisistes telles que des papillons peints sur les visages lors des défilés de mode. La mode de l’eye-liner très accentué survécut pendant la fin des années 70 et 80 ainsi que l’importante gamme de couleurs pour les ombres à paupières.

    Le maquillage dans le monde occidental d’aujourd’hui est un mélange de styles anciens avec une nouvelle emphase sur l’aspect naturel – un aspect naturel qui a demandé des années de visages peints pour en arriver à faire partie du style de vie de chaque femme.

    特级日韩欧美一级毛片